MFA Musique Française d'Aujourd'hui
Consulter les nouveautés du catalogue MFA Les musiciens Les labels L'écho de MFA  
 Dominique Probst   Maximilien Kolbe puce
Continuo Classics, 2009 
 
Dominique Probst
  CD
puce • le CD 55:16
Maximilien Kolbe [1982-1988] opéra en trois parties sur un livret en français d'Eugène Ionesco 55:16

Ire partie : Prologue Évasion, entrée du chef de camp, choix des dix otages et effondrement du père de famille Entrée de Maximilien
IIe partie : Le bunker de la mort, chœur des prisonniers Révolte de Pouchovski  Réponse de Maximilien Prière

IIIe partie : Le bunker de la mort quinze jours plus tard Requiem Air de Maximilien Retour du chef de camp accompagné du médecin et du père de famille, mort de Maximilien Chœur d'enfants et carillon final

Andréa Snarski, Maximilien Kolbe, baryton • Paul Gerimon, Le chef de camp, basse Pierre Danais, Le prisonnier Pouchovski, baryton • Vincenzo Sanso, Le père de famille, ténor
Michel Moraguès, petite flûte • Gilles Mercier, trompette • Christian Bouhey, contrebasson • Marie-Ange Petit, Franck Tortiller, percussions Françoise Gangloff-Lechevin, orgue • Sylvie Leroy, piano, chef de chant
Chœur d'hommmes : Philippe De Deyne, David Guillemant, Olivier Laleu, Alain Wostyn, barytons Antonio Diestro, André Émeriau, Olivier Peyrebrune, Raoul du Reau, basses
Chœur d'enfants : Maîtrise École Régionale
Bernard Dewagtere, chef de chœur
bande pré-enregistrée (traitement numérique Stéphane Grémaud) Dominique Probst, projection sonore
Olivier Holt, direction

• le BONUS VIDÉO 08:44

extraits du spectacle Maximilien Kolbe
en public à la Cathédrale d'Arras
un film réalisé par Philippe Masson

A-t-il crevé Ire partie Chœur des prisonniers IIe partie Chœur d'enfants et carillon final IIIe partie

Andréa Snarski, Maximilien Kolbe, baryton • Paul Gerimon, Le chef de camp, basse Pierre Danais, Le prisonnier Pouchovski, baryton • Vincenzo Sanso, Le père de famille, ténor

mise en scène : Tadeusz Bradecki
scénographie : Jan Polewka
conception lumières : Jean Kalman
 

En 1981, Bernard Lefort, alors administrateur général du Théâtre National de l'Opéra de Paris, me commande une œuvre lyrique. C'est mon maître le compositeur Henri Dutilleux, à qui je rends ici hommage, qui lui avait donné mon nom. Un sujet me vint immédiatement à l'esprit : l'histoire extraordinaire de Maximilien Kolbe que mon père m'avait racontée lorsque j'étais enfant. Mais il me fallait trouver un "librettiste" sensibilisé par un tel propos. Je m'en ouvris au Révérend Père Carré de l'Académie Française, grand ami de ma famille, qui me proposa de rencontrer Eugène Ionesco dont il connaissait la fascination toute particulière à l'égard de Kolbe. Ionesco me reçut chez lui, à Montparnasse, et accepta aussitôt avec une grande gentillesse d'écrire le livret de mon opéra. Quelle n'était pas ma joie à l'idée de travailler aux côtés d'un des plus grands écrivains de notre temps, ne pouvant oublier combien sa pièce "La soif et la faim", créée en 1966 à la Comédie-Française, avait marqué mon adolescence. Ainsi, porté par le texte admirable d'Eugène Ionesco, j'ai tenté de mettre en musique l'histoire du Père Kolbe le plus simplement possible, mélangeant volontairement au gré de la situation dramatique langage modal-tonal-atonal et sériel et ne me refusant pas, ça et là, à dégager un caractère pourquoi pas "populaire", disons-le, dans l'expression chantée. L'Opéra de Paris n'ayant pas donné suite au projet après le départ de Bernard Lefort, il aura donc fallu sept ans pour que, grâce au Meeting Per l'Amicizia Fra I Popoli et à l'initiative chaleureuse de son conseiller artistique Mario Guaraldi, "Maximilien Kolbe" voie le jour à Rimini en Italie, le 20 août 1988, devant plus de sept mille personnes enthousiastes. Ce soir-là, Pierre Host, délégué régional à la musique et à la danse au Ministère de la Culture et de la Communication, assistait à la représentation et me fit part, à l'issue de celle-ci, de sa détermination à créer l'œuvre en France. Au début de l'année 1989, grâce aux efforts déployés sous son égide par l'Assecarm/Nord Pas-de-Calais, un lieu et une date furent arrêtés : Cathédrale d'Arras, 7 octobre. Décidément un beau chiffre que ce 7… il y a des signes. Le Père Carré dans son livre "Je n'aimerai jamais assez", pensant à Maximilien et à ses compagnons de l'effroyable bunker, ne cite-t-il pas ce verset de l'Apocalypse au chapitre 7 (encore !) : "Jamais plus, ils ne souffriront de la soif et de la faim… L'agneau… les conduira aux sources des eaux vives". © Dominique Probst

technique
technique
édition
technique
partenariats
technique
         
Direction artistique : Dominique Probst

Prise de son : Paul Cottrel, Olivier Girodière • montage : Michel Blanvillain • mastering : Jean-François Pontefract, studio Pierre Vérany Numérique • re-mastering 2009 : Big Mama

Image : FR3 Nord-Pas-de-Calais/ Picardie

Lieux, dates : Arras, Cathédrale (représentation publique), 7-8 octobre 1989

Format : DDD (CD) – .wmv (bonus vidéo)

DDD
  Digipack 1 volet avec livret de 43 pages
Textes en français (avec traduction anglaise et partiellement japonaise) : introduction de Dominique Probst, témoignage d'Eugène Ionesco, notes de mise en scène de Tadeusz Bradecki, texte complet du livret d’Eugène Ionesco pour l’opéra, notices biographiques sur le compositeur et les interprètes

Illustration : Jan Polewka (couverture) ; extrait de la partition ; reproduction d'un timbre à l'effigie de Maximilien Kolbe (Deutsche Bundespost, 1973) ; peintures d'Eugène Ionesco La descente de la Croix et Le triomphe de la Croix

Photographie : Meeting de Rimini (dont couverture), Cris Queiroz, Dominique Coppin, Steve Lhomme

Graphisme : Michel Zarrazin
  Avec le soutien de MFA, INA (Institut National de l'Audiovisuel) 
 
éditions musicales
technique
label, collection
technique
support, référence, durée
technique
         
Dominique Probst   Continuo Classics  , 2009   CD • INT 221 232 (+ bonus video)
1re éd. : Cybelia, 1990 (CY 879) • 60:04
 
   Rechercher dans le catalogue
 
  
  Recherche avancée
  








Label associé :
Continuo Classics

Compositeur associé :
Dominique Probst

Interprètes associés :
Christian Bouhey
Maîtrise École Régionale

Pierre Danais
Philippe De Deyne
Bernard Dewagtere
Antonio Diestro
Raoul du Reau
André Émeriau
Françoise Gangloff-Lechevin
Paul Gerimon
David Guillemant
Olivier Holt
Olivier Laleu
Sylvie Leroy
Gilles Mercier
Michel Moraguès
Marie-Ange Petit
Olivier Peyrebrune
Dominique Probst
Vincenzo Sanso
Andréa Snarski
Franck Tortiller
Alain Wostyn