MFA Musique Française d'Aujourd'hui
Consulter les nouveautés du catalogue MFA Les musiciens Les labels L'écho de MFA  
 Iannis Xenakis   Oresteïa puce
naïve [montaigne] , 2002 
 
Iannis Xenakis
  CD
puce Oresteïa [1966] pour chœur d'enfants, chœur mixte et ensemble instrumental [a], pour baryton solo et percussionniste soliste [b] sur des textes en grec d’Eschyle 49:23
Agamemnon Kassandra [b] Agamemnon (suite et fin) Les Choéphores Les Euménides

[b] Kassandra [1987] pour baryton solo (Cassandre, registre aigu et Choryphée, registre grave) jouant aussi d'un psaltérion, et un percussionniste soliste sur des textes en grec d’Eschyle 13:47
   
Chœur du département musical de l'Université de Strasbourg Maîtrise de Colmar Ensemble vocal d'Anjou Ensemble de Basse-Normandie Robert Weddle, direction vocale  Dominique Debart, direction

Spiros Sakkas [b], baryton Sylvio Gualda [b], percussions
 

Kassandra est une œuvre indépendante, mais elle est obligatoirement interprétée quand on joue Oresteïa (qui comprend trois autres parties : Agamemnon, Les Choéphores, Les Euménides). Spiros Sakkas en donne une interprétation inouïe, en voix de tête et de poitrine alternées. Parce que les devins sont toujours des êtres doubles, entre raison et délire. On est ici bien loin de l'idéal de mesure que prôna le siècle de Périclès. Oresteïa : un monde de violence et de démesure, où le sang appelle le sang, où la musique est taillée par une main de géant comme le furent, dit-on, les remparts de Mycènes. C'est une Grèce archaïque qui revit ici, pleine des querelles de clans rivaux, avant que la justice ne l'emporte sur la loi du talion. Sans prétendre à la reconstitution ethnomusicologique, l'œuvre emprunte aux modes anciens et savants (ceux qui donnèrent naissance à la musique byzantine et grégorienne) autant qu'aux répertoires populaires ; elle est liturgie sauvage, apprêts codifiés avant le sacrifice humain. Dans Oresteïa, entre la pulsion et la règle, on entend : et le Destin et le Temps à l'œuvre. Inexorablement. © Vincent Loizeau

technique
technique
édition
technique
partenariats
technique
         
Enregistrements : Strasbourg, Festival Musica, église Sainte-Aurélie (représentations publiques), 4 et 6 octobre 1987

Direction artistique : Arend Prohmann, Radio France

Prise de son : Roland Dandaleix, Jean-Luc Collard, Jacques Launay, Radio France

Montage : Christian Prévot  Radio France, Costin Miereanu

ADD
  Digipack 1 volet avec livret de 20 pages
Texte “L'Orestie” de Iannis Xenakis de Enzo Restagno en italien (avec traductions française, anglaise et allemande), synopsis de Marie-Noël Rio en français (avec traductions anglaise, allemande et italienne), notice biographique sur le compositeur

Photographie : Guy Vivien
  Production : [coproduction], Atelier du Rhin  , Festival Musica Strasbourg  , Radio France / Salabert Actuels

Avec le soutien de MFA, Éditions Salabert 
 
éditions musicales
technique
label, collection
technique
support, référence, durée
technique
         
Boosey & Hawkes Music Publishers Ltd, London [a]
Éditions Salabert, Paris [b]
  naïve [montaigne]   , 2002   CD • MO 782151 • 49:23
1re édition : Salabert Actuels, 1990 (SCD 8906)
 
   Rechercher dans le catalogue
 
  
  Recherche avancée
  








Label associé :
naïve [montaigne]

Compositeur associé :
Iannis Xenakis

Interprètes associés :
Ensemble de Basse-Normandie

Maîtrise de Colmar

Chœur du département musical de l'Université de Strasbourg

Ensemble vocal d'Anjou

Dominique Debart
Spiros Sakkas
Robert Weddle