MFA Musique Française d'Aujourd'hui
Consulter les nouveautés du catalogue MFA Les musiciens Les labels L'écho de MFA  
 Grisey | Murail | Romitelli | Bedrossian | Robin,   J'ouïs puce
l'empreinte digitale, 2019 
 
Grisey | Murail | Romitelli | Bedrossian | Robin,
  CD
puce Fausto Romitelli : Domeniche alla periferia dell'impero, Prima domenica [1996-2000] pour flûte, clarinette, violon et violoncelle 06:17 [a]

Gérard Grisey : Talea [1986] pour flûte, clarinette, piano, violon et violoncelle 16:15 [b]

Yann Robin : Fterà II [2016] pour clarinette basse, piano et violoncelle 11:03 [c]

Tristan Murail : Treize couleurs du soleil couchant [1978] pour flûte, clarinette, piano, violon et violoncelle 12:56 [d]

Franck Bedrossian : The Spider as an artist [2014] pour violoncelle solo 07:13 [e]

Fausto Romitelli : Domeniche alla periferia dell'impero, Seconda domenica: Omaggio a Gérard Grisey [1996-2000] pour flûte, clarinette, violon et violoncelle 06:06 [f]

Ensemble Multilatérale [Matteo Cesari, flûte • Bogdan Sydorenko, clarinette, clarinette basse  Lise Baudouin, piano • Pieter Jansen, violon • Pablo Tognan, violoncelle]
Léo Warynski, direction

extrait audio 
 

Dans les années 70-80 naissait en France un courant esthétique, dit «Spectral», marquant une étape dans la pensée du son, du timbre, et plus particulièrement de son évolution dans la durée. Gérard Grisey et Tristan Murail en furent les principaux représentants. L’impact de cette pensée fut grand dans les années 90 sur le travail de Fausto Romitelli qui en garda certains principes, notamment dans le processus de transformation par vague, en y intégrant des références extérieures à la musique dite «savante», notamment de la Pop et des musiques « électrifiées ». Le fait de puiser ailleurs entraina une immense possibilité de liberté dans la pensée de la génération qui suivit celle de Romitelli. Peut-être est-ce l’une des raisons pour laquelle naquit dans les années 2000 un nouveau courant, dont Franck Bedrossian et Yann Robin font partie, que l’on qualifia, à tort ou à raison, de celui de la «Saturation» et qui, au-delà de la place centrale du timbre, l’excès dans toutes ses dimensions (gestes, intensités, vitesses, masses…) allait ouvrir de nouvelles possibilités instrumentales entrainant inévitablement une nouvelle ouverture vers l’inouï… © Catherine Peillon

technique
technique
édition
technique
partenariats
technique
         
Enregistrements : Gennevilliers, Auditorium du conservatoire Edgar Varèse, 9-11 juin 2019

Direction artistique : François Eckert

Prise de son : François Eckert assisté de Cyprien Mathieux et Julien Podolak

Montage : Julien Podolak

Mixage, mastering : François Eckert

DDD
  Digipack 1 volet avec livret de 20 pages
Textes en français (avec traduction anglaise) : Flammes qui dansent texte de Yannick Haenel, notices biographiques sur les compositeurs et les interprètes

Photographie : Catherine Peillon (dont couverture), Ugo Ponte, Pierre Gondard

Création graphique : Catherine Peillon
  Production : [coproduction], Ensemble Multilatérale / L'empreinte digitale

Avec le soutien de MFA, FCM  , Casa Ricordi, Éditions Durand  , Conservatoire Edgar Varèse Gennevilliers 
 
éditions musicales
technique
label, collection
technique
support, référence, durée
technique
         
Casa Ricordi c/o Éditions Durand, Paris [a,f] ; Casa Ricordi, Milano [b] ; Éditions Jobert, Paris [c] ; Éditions Alphonse Leduc, Paris [d] ; Verlag Neue Musik, Berlin [e]   l'empreinte digitale  , 2019   CD • ED13260 • 59:53
 
   Rechercher dans le catalogue
 
  
  Recherche avancée
  








Label associé :
l'empreinte digitale

Compositeurs associés :
Franck Bedrossian
Gérard Grisey
Tristan Murail
Yann Robin
Franco Romitelli

Interprètes associés :
Ensemble Multilatérale
  Lise Baudouin
  Matteo Cesari
  Pieter Jansen
  Bogdan Sydorenkoa
  Pablo Tognan

Léo Warynski